Palmares 2016 Fr

LE FLOWERS BAND A RESOLU L’ENIGME DU CODE DA VINCI ET REMPORTE BRILLAMENT LE 22° OPEN DE FRANCE
Rapport de Chris Jeans d’un événement palpitant dans la vallée des rois

Le week-end du 3-5 juin a vu le 22e Open de Brass Band Championships qui s’est déroulé dans la belle ville d’Amboise, sur la vallée de la Loire, où 10 ensembles de niveau européen ont luttés pour le titre prestigieux. Je dois dire en sortant de chez moi dans les premières heures du vendredi matin, que j’étais un peu inquiet car la plupart des vols avaient été annulés en raison d’une grève de contrôleurs aériens en France, la pénurie de carburant avec plus de 1 500 stations d’essence à sec, et l’approvisionnement menacé par les craintes sur la réforme de la Loi du travail maintenue par le Gouvernement Français, plus de la moitié des trains de France ont été annulés aujourd’hui suite aux réformes du gouvernement, et les scènes d’inondations, même aux portes de l’un des plus célèbres Chateaux de Chambord de la vallée de la Loire. Heureusement mon vol de Stansted n’a pas été annulé et quel fut mon soulagement lorsque nous avons finalement atterri sur le tarmac de l’aéroport de Tours. C’était aussi génial de voir que six des sept Brass des UK ont réussi à assister à la compétition, seul le BTM Band ayant dû se désister. Comme d’habitude, les gens du pays ont prouvé leur passion pour la musique et les ensembles concurrents ont apprécié leur enthousiasme et leurs encouragements. Amboise est superbe et très jolie, avec son aspect médiéval, et a plus à offrir que n’importe quel concours de musique et c’est un endroit idéal pour une telle manifestation. La force motrice derrière cette initiative depuis sa conception est Jacques Gaudet, Président de l’Association Des Amis Du Brass Band, habilement aidé par Pascal Caraty, directeur de l’école de musique d’Amboise. Les deux principaux soutiens cette année ont été les percussions contemporaines Bergerault et les Instruments de musique Sterling. Comme la tradition le veut, le festival commence par une réception  de bienvenue où chacun peut se rencontrer et boire quelques rafraîchissements avant le tirage au sort et la fête commence. Cette année ne fait pas exception et a commencé par un mini-concert d’ouverture excellent joué dans l’enceinte même du Château Royal d’Amboise, par le Jersey Premier Brass dirigé par Tim Pritchard.

Flowers au concours de musique de marche

Le samedi matin, tous les brass bands ont défilé au pied du Château d’ Amboise pour participer au concours de musique de marche. Les ensembles ont joué leur propre choix de marches, encouragés par une foule enthousiaste lors d’une matinée très nuageuse. Le Flowers a remporté cette épreuve en interprétant la marche «The Cossack » de William Rimmer. Il a démontré un superbe jeu totalement contrôlé tout au long de la pièce avec d’excellents solistes, donnant beaucoup d’espace pour permettre à la musique de respirer, empochant ainsi un chèque de 500 Euros. Le Brass Band Aldbourne Brass dirigé par David Johnson a également effectué une performance impressionnante avec beaucoup de détails musicaux et un tempo très contrôlé tout au long de la pièce « Underhill House» de Heyes, remportant le 2° prix avec un chèque de 380 Euros. La troisième place avec 200 Euros a été attribuée au Lockwood Brass, dirigé par John Roberts, qui a effectué une très belle performance avec les directions bien observées et une impulsion fiable sur «Knight Templar» de George Allan. C’est Amersfoort Brass Band sous la direction de Vincent Verhaege (Hollande) qui a pris la quatrième place avec la marche « BB & CF » de J. Ord Hume, livrant une interprétation confiante et des sonorités bien rondes.

Lockwood défilant jusqu’au jury

Après le déjeuner le public s’est de nouveau réuni dans le théâtre Beaumarchais, désireux de se divertir pour écouter les ensembles des plus hautes sections. Tous les groupes ont donné leurs meilleures performances, jugés par Dennis Wilby le Président du jury et le Major Paul Norley du Royaume-Uni, a également rejoint le jury le compositeur Suisse de la pièce imposée de la section Championnat Ludovic Neurohr.

 

Chaque groupe a joué un programme varié de 25 minutes, incluant une pièce imposée. Le texte choisi pour 2016 a été « Da Vinci » de Ludovic Neurohr (Section Championship), et pour la première fois, cette œuvre a été spécialement composée pour le 22° Open de France. Le titre « DA Vinci » est un hommage à la personnalité symbolique de la région d’Amboise, Leonardo Da Vinci, qui a passé les dernières années de sa vie en tant que compagnon du Roi François 1er au château du Clos Lucé. La composition est un hommage à ce grand visionnaire de la Renaissance. En tant que musicien Leonard de Vinci a également consacré du temps à la création d’instruments tels que l’Organista’ Viola’, il aimait également le chant et la composition. Sa musique, « Tre Rebus Musicali » est une composition poignante basée sur la note éponyme D & A (Ré et La). La composition utilise les mélodies et harmonies provenant de ce rébus et le Leitmotiv « DA », tiré de son nom. La fusion entre l’artiste et la musique est étroitement liée. La musique s’articule autour de cinq mouvements continus et constitue un chef-d’œuvre de dix-neuf minutes. Le 1er mouvement-« Le musicien » est basé sur le thème «Tre Rebus Musicali» qui est introduit par le cornet soprano et ensuite harmonisé par le principal cornet, bugle, cor solo, baryton et solo C/Basse Mib. 2e mouvement – « The Architect » c’est là où commence l’adaptation du thème principal. Les pensées d’Avant-garde sont fusionnées par la complexité rythmique qui dispose d’un solo de Buglel étendu, ainsi que des passages solistes soprano et euphonium et ici tous les Da Vinci de mathématique. Le 3ème « mouvement – ‘The Poet », autant de sentiments simples sont exprimés dans les charmes de la poésie. Le 4e mouvement – ‘The Painter’ – ressort en affichant le score ambidextre de Léonard de Vinci qui l’ont aidé à découvrir de nouvelles techniques de dessin. « Le mouvement Final » – s’inspire de la structure, de la précision et de la construction de l’harmonie. Cette pièce extrêmement difficile est tout bonnement un chef d’œuvre.

 

Pour les autres sections les pièces imposées choisies étaient « Essai » d’Edward Gregson en 1° section, « Cross Patonce » de Goff Richards en 2° Section, ‘Main Street’ de Eric Ball en 3ème Section et « Lydian pictures » de Simon Dobson pour la 4e/Junior Section.

Je  n’ai pas pu moi-même assister au concours intérieur au théâtre où se produisaient les plus petites sections, car je devais juger le concours de musique de marche pendant ce temps.

 

Puis les Brass s’installent place Michel Debré et place de La Tour Heurtault, où ils vont donner un programme d’animation de 20 minutes. Les prix pour les ensembles les plus divertissants sont allés au Jersey Premier Brass et au Brass Band Océane. Il y a aussi des prix pour les deux meilleurs solistes en plein air, attribués à Wolter Lommerde le trombone d’Amersfoort Brass Band dans Brasilia de Robin Dewhurst et le soliste de Bugle du Brass Band océane effectuant le Concerto d’Aranjuez de Rodrigo. Margaret Wilby et moi-même avons exprimé notre plus grand plaisir avec toutes ces prestations de qualité. Quelle journée, musique fantastique, des solistes à couper le souffle, des spectacles fabuleux et une super ambiance font en sorte que tout le monde a eu une journée très agréable. Les rues étaient remplies de monde tout au long de cet après-midi ce qui a fourni une excellente occasion pour les orchestres et l’auditoire à s’enthousiasmer sur les deux sites.

 

La Concert traditionnel de Gala de clôture a eu lieu salle Claude Menard cette année et a commencé avec un mini concert de l’Ensemble de cuivres de Sterling de Belgique avec la permission de l’auteur. Le principal événement mettant en vedette l’actuel Champion des Butlins et du nord-ouest de l’Angleterre «Le Flowers Band» sous la direction du directeur musical Paul Holland. La salle de concert était complètement remplie dès 20:00, contenant plus de mille cinq cents personnes.

 

La première moitié du concert de Gala du 22° Open de France a débuté avec la marche des Héros de Paul Lovatt-Cooper. Cette pièce influencée par John Williams était remplie de grandes mélodies teintées d’Amérique et de rythmes rapides, figurations parfaite dans l’accompagnement d’un groupe en pleine forme.

Cette pièce a été suivie par une démonstration du cornet soprano Paul Richards dans Jonathan Bates « à travers les portes du Clos Lucé ». Musique très appropriée pour l’événement car le Clos Lucé a été la demeure en France du célèbre artiste, Leonard de Vinci qui résidait ici dans la magnifique ville d’Amboise, au fond de la vallée de la Loire, où plusieurs de ses chefs-d’œuvre devaient être créés. Cette pièce a été spécialement composée pour le cornet Soprano Paul Richards du Flowers Band et il a démontré son incroyable endurance et facilité dans le registre aigu. Le public a vraiment apprécié les performances artistiques de Paul avec ses légères modifications subtiles de style des lignes mélodiques passionnées qui nous ont laissé à b out de souffle d’admiration

 

Les fans de la fameuse marche de la mort dans la musique du célèbre film « Brassed Off » ont très apprécié. Cette performance fut un grand succès et le trio a été livrée avec panache. Suivait ensuite « Cadillac on the sky » de John Williams, arrangé par Jonathan Bates. La musique est tirée de la partition pour le film de 1987 l’Empire du soleil. Le jeu est tout simplement superbe et donnait un incroyable spectacle majestueux de sereine et belle musique, la scène étant merveilleusement  juxtaposée avec les sonorités de guerre créées par l’orchestre et les percussions.

 

Brilliante de Peter Graham a mis en valeur l’Euhonium étoile David Childs qui était en superbe forme, avec une expression surprenante et un talent de classe mondiale, nous étions bouche bée d’admiration. Paul Holland doit se sentir un homme très chanceux d’avoir un tel joueur virtuose comme David dans les rangs de son merveilleux ensemble.

 

C’était un changement agréable d’entendre Resurgam par Eric Ball. La pièce fut composée à l’origine comme pièce imposée pour le championnat British Open de 1950 et est toujours un test pour n’importe quel orchestre. La musique était tellement détaillée, délivrant un message de foi, d’émotion, de conviction et ayant une telle beauté, éléments essentiels pour de la belle musique.

 

La première partie s’est conclue avec « The smoke that thunders » de Andrew Wainwrights, commandé par le Virtuosi GUS band pour le Championnat 2012 « Brass in concert ». L’ouvrage raconte l’histoire du voyage de David Livingstone à la découverte des chutes Victoria. Le MD a permis à temps et l’espace pour apporter la beauté de l’écriture au premier plan. Il est incarné par l’hymne « Seigneur, « envoyez-moi n’importe où », la dernière section décrit le voyage de Livingstone le long du fleuve Zambèze et son exaltation à la découverte des magnifiques chutes Victoria. Le Flowers nous a présenté au cours de cette première partie un bel ensemble, jouant avec une grande qualité sonore symphonique, une magnifique technique, à la grande joie du public Français

 

Il est maintenant 23:00 et la remise des prix, c’est le Flowers Band sous la direction de Paul Holland qui a réussi à casser le code Da Vinci et qui devient le nouveau Champion 2016 de l’Open de France, il collecte le prix de 1500 Euros et une invitation à concourir aux Championnats de l’an prochain. Les juges ont convenu que le Flowers s’est clairement montré comme le meilleur groupe du jour. C’est tout simplement incroyable comment le compositeur Ludovic Neurohr décrit les performances du Flowers dans la pièce imposée extrêmement difficile « Da Vinci » ; déclaration reprise par les autres membres du jury. Il y avait beaucoup de contribution solistique tout au long de la performance et en particulier Danny Winder au Bugle, David Childs à l’euphonium, Paul Richards au cornet soprano et Andrew Smith au cornet qui ont été si magnifiquement interprétés, élégants avec un beau phrasé lyrique dans la musique. Ce programme de concours ouvert avec un solo d’euphonium Endearing Young Charms qui était absolument incroyable, et là nous pouvons comprendre pourquoi David Childs est considéré comme un des meilleurs représentants de cuivre dans le monde. C’est bien lui le meilleur soliste remarquable de la journée, qui remporte un chèque de 380 Euros et une très belle sculpture en cristal.

 

Aldbourne Brass également du Royaume-Uni a interprété la pièce imposée avec brio et raffinement, c’était un plaisir d’écouter ce bel ensemble dans cette œuvre. Il nous faut également beaucoup admirer leur soliste au xylophone dans «The joyful skeleton » «  Le joyeux squelette», arrangé par leur chef d’orchestre David Johnson. Ils remportent la deuxième place du concours à seulement 1,67 point sur 120 du 1°.

 

Dans la première Section, il y avait une bataille entre les trois ensembles d’outre-manche, avec le Lockwood brass mené par John Roberts qui a finalement remporté le premier prix repoussant les défis du Bollington Brass et de Jersey Premier Brass. Lockwood Brass a commencé avec «When thunders call » de Paul Lovatt – Coopers’, suivi par «Bravoure» de Peter Graham avec leur principal euphonium David Shawcross dont la performance magistrale s’est terminée en une apogée brillante et exubérante. Puis suivie d’une très belle interprétation de la pièce «Essai» par Edward Gregson. Ils conclurent leur programme avec Glorifico par Dean Jones. C’était un très bon gagnant..

 

Dans la 2e Section le Brass Band Amersfoort des Pays-Bas sous la baguette de Vincent Verhaege a eu l’honneur d’être le seul concurrent de sa section, mais a produit une des performances les plus accomplie de la journée. Leur programme démarra avec Signature de Jan Van Der Roost, puis le grand tromboniste Wolter Lommerde nous a ravi avec Brasilia de Robert Dewhurst et ils ont conclu leur programme avec la pièce imposée « Cross Patonce » de Goff Richards.

 

Dans la 3ème Section, Brass Berry a remporté le titre avec un excellent sens du détail et un bon ensemble jouant « Make his praise glorious » de Bill Wolaver, suivie à nouveau avec un merveilleux trombone dans Brasilia de Robin Dewhurst et terminant avec le morceau imposé « Main street ». Dans la 4ème / Section junior il y avait des ensembles locaux. Bravo pour les gagnants Brass Band océane et également aux tous jeunes du Brass Band Junior du CCR de Tours, les deux ensembles produisant de superbes performances de « Lydian pictures » de Simon Dobson dans leurs programmes.

 

Une fois que l’excitation provoquée par l’annonce des résultats est retombée, le Flowers Band revint sur scène à presque minuit pour nous divertir avec Indiana Jones et le Temple Maudit de John Williams arrangé par Ray Farr qui a été merveilleusement interprété. L’ensemble a alors appelé l’Alto Mib solo Paul Bennett dans la Finale du Concerto pour violoncelle de Haydn. Il a été composé à l’origine pour l’ami de longue date de Haydn, le violoncelliste Joseph Weigl, cette composition a était présumée perdue jusqu’en 1961, lorsqu’une copie du manuscrit a été découverte. Cet arrangement pour Alto Mib met en valeur les qualités lyriques et techniques de Paul sur son instrument. La musique est écrite dans un style concerto grosso, le soliste accompagné par un quintette composé de seulement deux cornets, baryton, trombone et contrebasse Mib, puis tout l’ensemble rejoint les sections tutti. C’était joliment arrangé par Owen Farr et le solo de Paul a été exemplaire.

 

Ensuite, nous avons eu droit à une nouvelle œuvre du compositeur de l’armée du Salut Paul Sharman intitulé « Battle Ground », spécialement composée comme un duo pour David Childs sur euphonium et Philip Cobb à la trompette. Cependant ce soir, Philip est remplacé par le cornet principal Andrew Smith, cette pièce a été très bien exécutée par les deux solistes. Le groupe joue alors « Sunrise over the Blue Ridge» de Dan Price, qui se trouve sur une chaîne de montagnes dans le plus grand des Appalaches et est dédiée au Brass Band Cory. La musique pleine de caractère a été jouée avec une élégance magistrale.

 

Le soliste final vedette, le Tuba Mib Carlton Sykes, le plus jeune des deux fils des tubistes de la légende Steve Syke, a interprété Sweet Georgia Brown de Maceo Pinkard arrangé par son père Steve. Carlton montre qu’il est un joueur remarquable et est très à l’aise dans le style big band. Le jeu semble spontané et décontracté et transmet un véritable sentiment de plaisir.

Le dernier morceau de la soirée était un arrangement de Dr Robert Childs des Marches Slaves de Tchaïkovski, qui avait une structure bruyante, avec de puissantes percussions et un final formidable. Ceci a été suivi par un rappel de la Toccata en ré mineur de Bach, ce qui n’est pas surprenant et a conduit à une standing ovation.

À minuit bien sonné, le Brass Band a laissé le public bourdonnant et en voulant encore plus.

Le Flowers Band était en grande forme et leur prestation de la plus haute qualité tout au long du concert.

C’était une très longue journée pour tous les concurrents, mais tous ont convenu que cela en valait la bien la peine.

 

Maintenant que le concours est bien terminé, nous pouvons nous installer confortablement sur les terrasses de la place Michel Debré et profiter du divertissement de la matinée de dimanche offert par La Banda Jean et le Lockwood Brass.Ils nous ont offert à  tous une musique excellente et un concert show de qualité avec un excellent David Shawcross et un superbe chef John Roberts.Une fois l’excitation de ces deux journées retombée, ce dimanche après-midi semblait très calme à Amboise. J’ai interviewé beaucoup de personnes et ils ont tous exprimé leur plaisir et leur attachement à cet événement. En effet, vous, les nombreux mélomanes, réservez la date d’une année sur l’autre pour passer un week-end musical à Amboise. Jacques Gaudet et Pascal Caraty font déjà des plans pour le 23e Français Open Brass Band Championships qui se tiendra le week-end du 2 au 4 juin 2017.
Un week-end à ne pas manquer !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>